Devenir membre
Live
Ski de fond

Disciplines

Les disciplines en snowboard sont très diverses. Alors qu’il est question de difficulté, de style et de créativité en half-pipe, la vitesse et la solidité des nerfs sont de rigueur lors des épreuves en parallèle de snowboard alpin et en snowboardcross.

Six disciplines sont disputées pendant la Coupe du monde de snowboard FIS : snowboardcross, slalom géant parallèle, slalom parallèle, slopestyle, big air et half-pipe. Les disciplines de snowboard freestyle sont également disputées lors du World Snowboard Tour.

Snowboard freestyle

Half-pipe

Le half-pipe, un demi-cylindre de neige ouvert vers le haut, est la discipline reine. Les snowboardeurs effectuent des sauts de plus de cinq mètres de hauteur depuis le bord du half-pipe. Au cours d’une manche, ils présentent entre cinq et huit figures selon la longueur du half-pipe (100-130 mètres). Des juges (Judges) notent la prestation selon la hauteur, la difficulté et le style des figures. Le half-pipe est une discipline olympique depuis 1998 lorsque Gian Simmen a décroché la médaille d’or.

Big air

En big air, il s’agit – comme son nom l’indique – de sauter très haut dans les airs (jusqu’à 7 mètres en hauteur et 25 mètres en longueur). Les juges notent ici aussi la hauteur, la difficulté et le style des figures. Les sauts sont réalisés sur un tremplin qui est souvent installé sur une structure vertigineuse en plein milieu d’une ville. Le big air est un spectacle à part entière destiné à présenter le snowboard devant un large public. Le big air sera une discipline olympique à partir des Jeux Olympiques 2018 de PyeongChang.

Slopestyle

Le slopestyle comporte plusieurs sauts (kickers, corner jumps, etc.) et des éléments de glisse (rails). Comme en half-pipe, les snowboardeurs doivent donc réaliser plusieurs figures. Les compétitions de slopestyle sont organisées lors du World Snowboard Tour et sous forme de Coupe du monde FIS. Le slopestyle est une discipline olympique depuis Sotchi 2014 et jouit d’une grande popularité au sein des snowboardeurs. Le slopestyle est une discipline olympique depuis les Jeux Olympiques 2014 de Sotchi et jouit d’une grande popularité au sein des snowboardeurs.

Snowboard alpin

Slalom géant parallèle (PGS)

La discipline principale des snowboardeurs alpins est le slalom géant parallèle. Les snowboardeurs se mesurent en même temps sur deux pistes les plus identiques possibles. Ils changent de côté après une manche afin d’équilibrer les avantages éventuels. En qualification, tous les participants effectuent une manche chronométrée par piste. Les 16 snowboardeurs les plus rapides vont en finale, laquelle est disputée selon le système à élimination directe. Le PGS est devenu une discipline olympique en 2002 (un simple slalom géant a été disputé en 1998). Philipp Schoch a remporté le titre olympique en 2002 et 2006.

Slalom parallèle (PSL)

Le slalom parallèle se déroule selon le même modèle que celui de son grand frère. La seule différence est que les portes triangulaires typiques du snowboard sont rapprochées. La distance entre celles-ci est de 12 mètres en PSL et de 25 mètres en PGS. Les snowboardeurs utilisent par conséquent des planches plus courtes. Le slalom parallèle est devenu une discipline olympique à Sotchi en 2014.

Épreuve parallèle mixte par équipe

Lors d’une épreuve parallèle mixte par équipe, deux athlètes (une femme et un homme) d’une même nation affrontent les équipes d’autres nations lors de heats. Dès que le premier athlète d’une équipe franchit la ligne d’arrivée, le portillon de départ s’ouvre pour son coéquipier. Ce dernier qualifie son équipe pour la manche suivante s’il franchit la ligne d’arrivée en premier. L’épreuve parallèle mixte par équipe est disputée depuis 2014.

Snowboardcross

Le snowboardcross est un parcours parsemé d’obstacles tels que des sauts, des bosses, des virages paroi à pic, etc. Quatre snowboardeurs (parfois six) se disputent les meilleures places, homme contre homme et femme contre femme. Les deux (ou trois) premiers d’un « heat » (manche) sont qualifiés pour la manche suivante. Avant de pouvoir s’affronter selon le système à élimination directe, il faut passer le stade des qualifications disputées sous forme de courses individuelles contre-la-montre. Le snowboardcross est une discipline olympique depuis 2006, lorsque Tanja Frieden remporta la médaille d’or.

Snowboardcross par équipe

Lors d’une épreuve de snowboardcross par équipe, deux athlètes du même sexe d’une même nation affrontent les équipes d’autres nations. Dès que le premier athlète d’une équipe franchit la ligne d’arrivée, le portillon de départ s’ouvre pour son coéquipier. Les deux premières équipes (nations) de chaque heat sont qualifiées pour la manche suivante. Les épreuves de snowboardcross par équipe sont disputées depuis 2014 et comptent pour le classement général de la Coupe du monde.