Swiss-Ski
Biathlon

Disciplines

Le biathlon est un sport combiné, qui associe le ski de fond (endurance) au tir (précision). Il se divise en plusieurs disciplines qui se basent toutes sur le même principe de base, mais qui se distinguent par des règles différentes.

La Coupe du monde de biathlon compte actuellement sept disciplines : épreuve individuelle, sprint, poursuite, départ en ligne, relais, relais mixte et relais mixte simple. Excepté le relais mixte simple, ces disciplines figurent également au programme des Championnats du monde et des Jeux Olympiques d’hiver.

Course individuelle

La course individuelle est la plus ancienne discipline individuelle en biathlon. Les courses s’étendent sur 20 km chez les hommes, 15 km chez les dames ainsi que les juniors hommes et 12,5 km chez les juniors dames. Chaque athlète n’a d’autres adversaires que lui-même et le temps. Chacun d’eux accomplit cinq tours et tire quatre fois en alternant position couchée et position debout. La course individuelle avantage les bons tireurs, car chaque tir manqué est sanctionné automatiquement par l’ajout d’une minute de pénalité au temps de course.

Sprint

Le parcours du sprint équivaut à la moitié de celui de la course individuelle et ne comporte que deux séances de tir (une fois en position couchée et une autre fois en position debout). C’est une des courses les plus attrayantes. En effet, les athlètes prennent plus de risques car un tir manqué en sprint a des conséquences moins graves qu’en course individuelle : le coureur ne doit parcourir qu’une boucle de pénalité de 150 m pendant la course. Les 60 premiers athlètes du classement se qualifient pour la poursuite.

Poursuite

Le classement du sprint est décisif pour l’ordre de départ de la poursuite avec 4 séries de tir (deux en position couchée et deux en position debout). Lors de certaines épreuves de Coupe du monde, le résultat de la course individuelle avec des écarts de temps divisés par deux peut aussi être pris en considération. En poursuite, les hommes et les juniors hommes parcourent une distance de 12,5 km et les dames et les juniors dames 10 km. Chaque tir manqué est sanctionné par une pénalité de 150 m. Le vainqueur est l’athlète qui franchit le premier la ligne d’arrivée.

Départ en ligne

Les règles du départ en ligne sont identiques à celles de la poursuite. Cette discipline a été introduite dans le programme de compétition en 1999. Le départ en ligne et la course de relais comptent parmi les courses les plus spectaculaires aux yeux des spectateurs et des médias car elles sont faciles à suivre en direct. Les hommes parcourent une distance de 15 km, les dames et les juniors hommes 12,5 km et les juniors dames 10 km avec quatre séances de tir (couché, couché, debout, debout). Seuls les 25 meilleurs au classement général de la Coupe du monde et les 5 coureurs ayant récolté le plus de points lors des courses de l’étape en cours sont autorisés à participer au départ en ligne. Le départ en ligne fait partie du programme olympique depuis 2006.

Relais

En relais, la victoire ou la défaite ne dépend pas de la performance individuelle mais de la performance globale de l’équipe. Un départ en ligne lance les premiers relayeurs. Lorsqu’un coureur a terminé son parcours, il passe le relais au coureur suivant de son équipe dans la zone de passage des relais longue de 40 m. Un contact corporel quel qu’il soit doit se produire entre les deux coureurs. Un contact des bâtons ou avec tout autre objet ne compte pas.

En plus des cinq balles contenues dans le chargeur, le tireur dispose de trois balles supplémentaires par série de tirs (deux au total), qu’il doit cependant charger manuellement. Si malgré tout l’athlète effectue un tir manqué, il est sanctionné d’une boucle de pénalité de 150 m. Il lui est alors difficile de rattraper son retard et encore plus de dépasser les autres concurrents. L’équipe de relais est constituée de quatre athlètes chez les hommes, les dames et les juniors hommes, et de trois athlètes chez les juniors dames.

Relais mixte

Introduit par les délégués en septembre 2004, le relais mixte a été organisé pour la première fois lors de la finale de la Coupe du monde 2005, ce qui lui a d’emblée permis de devenir une discipline des Championnats du monde. Une équipe de relais mixte est composée de deux femmes et de deux hommes. Les deux femmes s’élancent l’une après l’autre avant de passer le relais aux hommes. Les femmes parcourent chacune une distance de 6 km alors que les hommes doivent couvrir 7,5 km. Tous les membres du relais tirent une fois dans chaque position (couché / debout).

Relais mixte simple

Le relais mixte simple est la discipline la plus récente de l’Union internationale de biathlon. Cette dernière a été introduite le 6 février 2015 à l’occasion des épreuves de Coupe du monde à Nové Město (CZE). Chaque équipe est composée d’une femme et d’un homme. A chaque relais, l’athlète doit parcourir deux boucles de 1,5 km environ, ponctuées par deux séances de tir (couché, debout). Lors du dernier relais, l’homme effectue une troisième boucle de 1,5 km pour rejoindre l’arrivée. En cas de tir manqué, la boucle de pénalité ne dépasse pas 75 m. Au total, la femme et l’homme réalisent deux relais. Durant les temps d’attente, il est autorisé de préparer de nouveau les skis des athlètes, mais un échange n’est cependant pas permis.