Swiss-Ski
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross
Sports
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross

Le retour de Iouri Podlatchikov

Retour

Après un "galop d'essai" à Cardrona en septembre, la saison de half-pipe débute véritablement en cette fin de semaine à Copper Mountain dans le Colorado. Les quatre Suisses, dont Iouri Podlatchikov et Pat Burgener, seront de la partie avec des ambitions légitimes à un peu plus de deux mois du début des JO de Pyeongchang.

50 degrés de différence. Le choc thermique est piquant. C'est pourtant ce qui s'est passé pour une partie de la délégation suisse de snowboard. Des plages du Costa Rica aux sommets du Colorado à plus de 3000 m d'altitude, le contraste se veut aussi logique que saisissant. Comme il n'y avait pas de neige à Copper Mountain, les Suisses ont décidé de se rendre au Costa Rica pour surfer et varier l'entraînement. Ce n'est que depuis mardi qu'ils ont pu se lancer dans le pipe.

Si l'équipe n'a pas choisi de faire du skateboard, c'est parce que l'entraînement à Saas Fee fut suffisamment intense cet automne. Sous la direction de l'entraîneur Pepe Regazzi, les riders helvétiques ont pu bosser dans un pipe conçu par le maître Jeremy Carpenter. Ils ont même invité d'autres nations à venir s'entraîner en Valais.

Hors de question de dévoiler tous les "tricks" à la concurrence, mais la possibilité de se comparer aux adversaires sur le circuit était importante pour le coach tessinois. Mais maintenant avec le premier véritable concours de la saison, l'heure est venue de traduire en compétition les efforts consentis et les progrès réalisés à l'entraînement.

Un I-Pod rechargé

Si Copper Mountain est une étape essentielle de la Coupe du monde, c'est parce qu'elle marque le début des sélections américaines pour les JO et que la crème du snowboard se déplace dans le Colorado. L'occasion de voir donc Shaun White et Iouri Podladtchikov, les derniers champions olympiques, ainsi que leurs principaux rivaux pour le titre en Corée du Sud.

Le retour d'I-Pod peut sembler surprenant. Le 11 mars dernier lors de la troisième manche des finales des Championnats du monde à la Sierra Nevada, le Zurichois avait subi une rupture des ligaments du genou droit. Neuf mois plus tard le revoilà au départ d'une épreuve de Coupe du monde. L'éloge de la volonté. Pour accélérer le processus de guérison, il a utilisé une une nouvelle méthode de réadaptation appelée Speedy-Recovery. Résultats concluants puisque trois mois après son opération, le champion olympique en titre effectuait un run dans un pipe aux Deux Alpes en France. Aujourd'hui, il réalise les mêmes "tricks" qu'avant sa blessure. "Franchement, j'ai l'impression que Iouri n'a pas manqué un jour de compétition, lance, admiratif, l'entraîneur Pepe Regazzi. Il vise le podium. Mais nous ne tirons aucun plan sur la comète. Le but ultime demeure les JO et l'espoir d'un deuxième titre olympique."

Hormis Podlatchikov, Pat Burgener espère bien monter également sur le podium à Sotchi et décrocher un succès en Coupe du monde. Troisième à Cardrona, le Vaudois a toutes les cartes en mains pour réussir un truc. Quant aux deux derniers mousquetaires, David Hablützel et Jan Scherrer, ils tenteront de suivre les traces de leurs chefs de file.