Swiss-Ski
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross
Sports
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross

Hirscher seul au monde, Zenhäusern 4e

Retour

Marcel Hirscher a remporté de main de maître le slalom de Coupe du monde à Wengen. L'Autrichien signe la 53e victoire de sa carrière en devançant le Norvégien Henrik Kristoffersen, le Suédois Andre Myhrer et le Haut-Valaisan Ramon Zenhäusern.

Le slalom masculin est une discipline qui consiste à effacer un certain nombre de piquets avec dextérité et à la fin, c'est Marcel Hirscher qui lève les bras au ciel. Les superlatifs manquent pour décrire la performance de l'Autrichien. Que la neige soit dure ou mole, que le tracé soit plongé dans l'ombre ou baigné de soleil, le coureur d'Annaberg est simplement le meilleur.

Très dure lors du premier parcours, la piste Männlichen a offert un visage différent à l'occasion du deuxième tracé. Dans l'ombre, la partie sommitale était glacée alors que la partie finale, en plein soleil, a marqué au fil du passage des concurrents. Cela n'a pas empêché le leader incontesté de la Coupe du monde de réaliser le meilleur temps sur les deux manches et d'asseoir encore plus sa domination à quelques semaines des Jeux olympiques de PyeongChang.

Ramon Zenhäusern se libère

Alors que Luca Aerni et Loïc Meillard sont sortis lors du parcours matinal, c'est celui que l'on attendait peut-être le moins qui a tiré son épingle du jeu. Sixième à l'issue de la manche initiale, Ramon Zenhäusern a réussi à grappiller deux places pour échouer au pied du podium, à exactement 0''09 de la troisième place. L'athlète de Viège améliore son meilleur résultat en Coupe du monde qui était jusqu'à présent une septième place décrochée en 2016 à Adelboden. A croire que le Haut-Valaisan ne se sent véritablement bien que lorsqu'il évolue à domicile.


"Il ne m'a manqué que neuf centièmes, mais je suis super content, a raconté le Valaisan au micro de la RTS. Les 9 centièmes, je les ai perdus sur la fin. J'ai voulu risquer mais je savais qu'il y avait encore cette porte triple. C'est ma sixième année en Coupe du monde et j'ai montré que je pouvais être aussi bon qu'à l'entraînement."

Huitième de la première manche, Daniel Yule a finalement terminé au 11e rang. Sur une banane à mi-parcours du deuxième tracé, le Valaisan a laissé son ski extérieur glisser et cette erreur lui a coûté une seconde. "J'ai fait une belle variante, a-t-il glissé avec ironie. Je me suis battu jusqu'en bas. Ca reste mon meilleur résultat à Wengen, mais j'ai peut-être pris trop de risques."

Aerni et Meillard déçoivent

Déception en revanche pour Luca Aerni et Loïc Meillard, éliminés tous les deux lors de la première manche. Le Valaisan d'origine bernoise a enfourché après moins de dix secondes de course, alors que son jeune collègue a attendu 45 secondes avant de manquer un piquet. "Je me sentais bien même si j'étais peut-être un peu trop rond, a expliqué Luca Aerni. J'ai pris un petit trou. Ce sont peut-être les effets de la fatigue. Maintenant je me réjouis de prendre quelques jours de pause et de pouvoir m'entraîner en vue du slalom de Kitzbühel dimanche prochain."