Rétrospective Mondiaux juniors : Alexis Monney poursuit la série en or de la Suisse

Retour
Porté aux nues : le nouveau champion du monde de la descente suisse Alexis Monney laisse éclater sa joie.

Alexis Monney et Yannick Chabloz ont remporté deux médailles pour la Suisse, l’or en descente et le bronze en super-G, lors des Championnats du monde juniors à Narvik. Grâce à sa victoire, le Fribourgeois Monney prolonge deux séries.

L’équipe réunie autour du chef de la relève Hans Flatscher a frappé un grand coup le 7 mars à l’occasion des Championnats du monde juniors 2020 disputés à Narvik: lors du premier jour des compétitions, Alexis Monney a remporté la victoire en descente et a vu ainsi ses grands efforts récompensés. « Cette victoire représente beaucoup pour moi, j’ai travaillé dur pour l’obtenir. C’est une belle récompense pour ce que j’ai fait ces dernières années. »

Objectif atteint

Pour la troisième fois d’affilée, le Fribourgeois a permis à l’équipe masculine suisse de remporter le titre en descente chez les juniors, après les triomphes de Marco Odermatt à Davos en 2018 et Lars Rösti à Val di Fassa en 2019. Avec cette victoire, Monney a prolongé une autre série: depuis 2015, au minimum un athlète suisse a réussi à monter sur la plus haute marche du podium lors des CM juniors. L’objectif fixé au préalable par le chef de la relève Hans Flatscher, « faire des médailles », a pu être considéré comme atteint après la première journée déjà. « Cette médaille possède une grande valeur », s’est aussi réjoui Flatscher.

Après une saison de vitesse réussie en Coupe du monde, avec Yannick Chabloz, un deuxième athlète de Swiss-Ski a démontré que la relève de la vitesse est déjà dans les starting-blocks en obtenant la médaille de bronze en super-G. « L’or remporté par Alexis m’a donné un coup de fouet supplémentaire parce qu’on s’est alors rendu compte que c’était possible, a déclaré le Nidwaldien. Ce n’était pas seulement un objectif, mais aussi mon rêve de ramener une médaille à la maison. »

Pas d’autres possibilités de remporter des médailles

Chabloz aurait même pu réaliser son rêve une deuxième fois. Après le slalom du combiné alpin, il occupait une 4e place prometteuse, juste devant le Nidwaldien Joel Lütolf. En raison des conditions de neige molle, le super-G n’a pas pu être disputé le jour suivant et le combiné n’a donc pas pu aller à son terme.

Après le slalom géant des femmes du 11 mars, les CM juniors ont été annulés en raison de la pandémie de coronavirus. Les hommes n’ont donc plus eu de possibilités de remporter d’autres médailles. Les femmes n’ont pour leur part pas eu l’opportunité d’obtenir des résultats parmi les meilleures, la 6e place de Janine Schmitt en descente étant le meilleur résultat obtenu à Narvik.

Nécessité de progresser en technique

Le bilan du chef de la relève Hans Flatscher est donc logiquement mesuré. Bien qu’il ait évalué la situation initiale de cette année comme difficile à l’approche des Mondiaux juniors, les deux médailles ramenées à la maison ne le satisfont pas complètement. « Nous prenons volontiers ces deux médailles, c’est évident. Mais il va de soi que nous voulons repartir avec quelques médailles supplémentaires à la fin de tels Mondiaux », a relevé Flatscher.

C’est en particulier dans le domaine de la technique que Flatscher voit une nécessité de progresser – tant chez les femmes que chez les hommes. « Nous devons clairement mettre l’accent là-dessus, car nous ne sommes pas aussi près de l’élite mondiale que je le souhaite. » C’est pourquoi il veut optimiser l’infrastructure à disposition. Mais pas seulement. Il veut également soutenir de manière encore plus spécifique les athlètes dotés d’un fort potentiel, en collaboration avec l’équipe. L’objectif est clair : « Ne pas perdre contact avec l’élite mondiale au niveau de ces années juniors. »

Briller en Coupe d’Europe

Les athlètes auront à nouveau la chance de se placer parmi les meilleurs lors des Championnats du monde juniors réservés aux athlètes nés entre 2000 et 2004 qui se dérouleront l’année prochaine à Bansko. Le chef de la relève Hans Flatscher se concentre désormais sur la suite, avec une nouvelle saison et une préparation à organiser. « L’objectif prioritaire des athlètes présents aux Mondiaux juniors est de réussir à se frayer leur place parmi les meilleurs skieurs de Coupe d’Europe. »