Le Conseil de la FIS se réunira à Milan pour attribuer les Mondiaux de ski alpin 2027

Retour

L’attribution des Mondiaux de ski alpin 2027 sera décidée le mercredi 25 mai dans le cadre du 53e Congrès de la FIS à Milan. Avec Crans-Montana, la candidature suisse dispose à nouveau d’un dossier solide, mais la station valaisanne doit s’imposer face à trois concurrents.

Contrairement aux Mondiaux de vol à skis 2026 (Oberstdorf), aux Mondiaux de ski nordique 2027 (Falun) et aux Mondiaux de snowboard et de ski freestyle 2027 (Montafon), pas moins de quatre candidats espèrent décrocher l’organisation des Mondiaux de ski alpin 2027. Les fans de ski sauront le 25 mai, peu après 19h00, qui de Crans-Montana, Garmisch-Partenkirchen (GER), Narvik (NOR) ou Soldeu (AND), accueillera ces joutes dans cinq ans.

Comme Crans-Montana, Garmisch-Partenkirchen a déjà postulé pour les Mondiaux de ski alpin 2025 finalement attribués à Saalbach-Hinterglemm. Les candidatures de Narvik et Soldeu sont quant à elles inédites. Les votants seront les 16 membres du Conseil, parmi lesquels figurent le Président de Swiss-Ski Urs Lehmann, ainsi que les deux représentants des athlètes Hannah Kearney (ancienne spécialiste américaine de bosses) et Martti Jylhä (ancien fondeur finlandais de Coupe du monde). La candidature qui obtient en premier la majorité absolue des voix l’emporte. Après chaque tour de scrutin, la candidature ayant obtenu le moins de voix est éliminée.


Aperçu des candidats à l’organisation des Mondiaux de ski alpin 2027 :

  • Crans-Montana : La station du haut-plateau valaisan a accueilli en 1987 la 29e édition des Championnats du monde de ski alpin, lors desquels la délégation suisse a décroché huit des dix médailles d’or. Avec ses courses de vitesse, Crans-Montana fait partie intégrante du calendrier de la Coupe du monde féminine.
     
  • Garmisch-Partenkirchen : La station de sports d’hiver bavaroise a déjà accueilli les Mondiaux de ski alpin à deux reprises, en 1978 et en 2011. Comme Crans-Montana, Garmisch-Partenkirchen fait partie intégrante du calendrier de la Coupe du monde.
     
  • Narvik : La dernière présence de la ville norvégienne située au nord du cercle polaire dans le calendrier de la Coupe du monde remonte à la saison 1995/96 (avec deux descentes et un slalom géant chez les femmes). En 2020, Narvik a accueilli les Championnats du monde juniors de ski alpin.
     
  • Soldeu : La station de sports d’hiver andorrane a organisé les finales de la Coupe du monde en mars 2019. Le circuit de la Coupe du monde (féminine) a fait sa première halte à Soldeu en février 2012.


« Les quatre candidatures sont bonnes, voire très bonnes. On dit toujours que l’on veut des « endroits iconiques », des stations mondaines. Aucune de ces autres stations n’a autant de rayonnement que Crans-Montana », déclare Urs Lehmann, Président de Swiss-Ski et Vice-président du comité de candidature Crans-Montana 2027. « Le comité d’organisation de Crans-Montana dispose d’une grande expérience ; les courses de la station sont un classique dans le calendrier de la Coupe du monde. Aucun autre candidat ne peut couvrir tout l’éventail d’exigences à un haut niveau de manière aussi complète, voire quasi parfaite, que Crans-Montana. »


Plus d’informations sur la candidature Crans-Montana 2027


Le vote pourra être suivi en direct via un streaming sur le site Internet de la FIS (www.fis-ski.com). La retransmission débutera à 16h00 avec la présentation des différentes candidatures.