« En plus des Mondiaux, nous voulons régulièrement organiser des événements de Coupe du monde en Suisse à l’avenir »

Retour

Swiss-Ski et les sports de neige suisses ont vécu un moment historique le samedi 14 novembre. Dès sa première candidature, Lenzerheide s’est vu confier l’organisation des Championnats du monde de biathlon 2025. Pour la première fois depuis la création de l’Union internationale de biathlon (IBU), des compétitions Elite auront ainsi lieu sur la neige suisse.

Urs Lehmann, avec le recul depuis samedi soir, quel sentiment t’habite après l’attribution des Championnats du monde de biathlon 2025 à la candidature suisse de Lenzerheide ?

La joie ressentie après cette attribution est toujours aussi forte. En compagnie de la Biathlon Arena Lenzerheide, nous avons réalisé en moins de six mois quelque chose de pratiquement utopique en si peu de temps pour un nouvel arrivant à ce niveau-là. En temps normal, un processus d’au moins une année est nécessaire pour présenter une candidature pour les Championnats du monde. Nous avons réussi à convaincre l’IBU de l’excellence de notre dossier et souhaitons jouer un rôle important dans le biathlon international. L’organisation des Mondiaux dans un peu plus de quatre ans est un nouveau grand pas dans cette direction.

Quels sont les principaux défis désormais ?

Outre l’infrastructure proprement dite, de nombreuses constructions temporaires doivent être réalisées. Bien entendu, les finances représentent elles aussi un thème de taille. Le budget de l’organisation de l’événement s’élève à environ 14 millions de francs. Ajouté aux investissements pour l’infrastructure, les coûts s’élèvent à environ 25 à 30 millions de francs. Nous dépendrons également des subsides de la Confédération et du Canton des Grisons qui sont habituellement versés pour les événements d’une telle ampleur – avec à la clé, une création de valeur considérable pour la région.

Quelle est l’importance de ces Championnats du monde 2025 pour le biathlon suisse ?

Les Championnats du monde ont généralement un très grand retentissement dans le pays qui les accueille et peuvent déclencher tout un mouvement. Je cite régulièrement comme exemple les Mondiaux de ski alpin 2017 à St. Moritz. L’objectif est aussi que l’événement de Lenzerheide joue un rôle de précurseur pour le biathlon suisse. Si les grands événements sont importants pour une Fédération comme Swiss-Ski, leur portée est particulièrement grande pour les sportives et sportifs ainsi que la discipline en elle-même. Le biathlon suisse va bénéficier d’un énorme élan, inédit au sein de nos frontières. L’opportunité d’organiser les Mondiaux 2025 est inestimable pour l’avenir de ce sport en Suisse.

La Suisse jouit d’une belle réputation en tant que pays situé au centre des Alpes et doté d’un fort potentiel de commercialisation.

 

Mais les Championnats du monde 2025 ne doivent pas rester le seul grand événement de biathlon organisé en Suisse.

C’est vrai, car l’organisation des Championnats du monde de biathlon ne doit pas être considérée de manière isolée. Notre objectif premier est d’organiser des épreuves de Coupe du monde à Lenzerheide grâce à la belle infrastructure à disposition et à l’équipe engagée sur place. C’est dans ce cheminement que s’est présentée l’opportunité unique d’organiser les Mondiaux 2025. Notre objectif est clair : en plus de ces Mondiaux, nous voulons régulièrement organiser des événements de Coupe du monde en Suisse à l’avenir. La Suisse jouit d’une belle réputation en tant que pays situé au centre des Alpes et doté d’un fort potentiel de commercialisation.

Comment juges-tu de manière générale le développement du biathlon suisse ?

La voie adoptée est la bonne. Nous avons signé cinq podiums au niveau de la Coupe du monde l’an dernier – un record. Lors du dernier hiver de Coupe du monde, le relais féminin est même montré à trois reprises sur le podium et a terminé au 2e rang de la Coupe du monde de relais, derrière la Norvège. Plusieurs talents prometteurs pointent le bout de leur nez et ont déjà remporté des titres et des médailles aux Championnats du monde juniors. Ce qui est important, c’est que de nombreux clubs de ski de fond en Suisse inscrivent désormais aussi le biathlon à leur offre. Un problème, cependant, est le manque de notoriété du biathlon en Suisse romande. Il y a encore beaucoup de travail à rattraper. Le fait que le biathlon soit davantage valorisé au niveau du sport des enfants dès 2021 est quelque chose de bienvenu et attendu depuis longtemps. Pour la première fois, le biathlon sera également proposé en tant que discipline Jeunesse + Sport. Nous espérons donc voir une nouvelle augmentation significative au niveau de la base.