COVID-19
Live
Ski Alpin
11.30 h
Ski de fond
8.50 h

Des espoirs de médaille avant un futur incertain

Retour

L’équipe suisse de ski de fond emmenée par le nouveau chef Christian «Hitsch» Flury a connu quelques turbulences dans la préparation de la saison. Malgré les nombreuses influences externes, l’été s’est bien déroulé sur le plan sportif, ce qui incite à l’optimise avant la saison des Mondiaux.

Contrairement aux autres disciplines, la FIS a décidé de s’en tenir au plan A original pour la planification de la saison de ski de fond 2020/21. Aucun ajustement en raison de la situation relative au Covid-19 n’a été effectué, ce qui a suscité l’incompréhension à beaucoup d’endroits. Hitsch Flury explique que compte tenu de la situation incertaine, trois temps forts ont été définis dans la planification en guise d’objectifs principaux. Il s’agit de la Coupe du monde à Davos (12/13.12.2020), du Tour de Ski (1–10.1.2021) et des Championnats du monde de ski nordique à Oberstdorf (22.2 au 7.3.2021).

Harmonie trouvée après de nombreux changements

Au printemps dernier, l’équipe suisse de ski de fond a expérimenté plusieurs rocades au niveau du staff.

Les hommes sont désormais encadrés par Esten Kein Einaste (groupe d’entraînement 1) et par le Français François Faivre (groupe d’entraînement 2). L’entraîneur en chef Ivan Hudac est en charge des femmes et le duo Peter von Allmen / Toni Livers est en charge de l’équipe U24. Malgré ces importantes rotations, il convient de constater qu’une seule nouvelle personne (François Faivre) a intégré le système en place. Cela a permis à l’équipe de se trouver et de se coordonner très rapidement. «Pour moi, il est très important que nous fonctionnions en tant qu’équipe et d’afficher une certaine ouverture. Malgré la séparation des groupes, des synergies doivent être utilisées. Ce qui nécessite une très bonne communication. Nous y sommes très bien parvenus au cours de ce premier été», salue le chef de discipline Hitsch Flury.

Grande qualité d’entraînement malgré les conditions difficiles

En raison de la situation relative au Covid-19, les sites des camps d’entraînement ont dû être largement revus. L’équipe a ainsi passé la majorité de ses camps d’entraînement en Suisse. Mais Christian Flury estime que la qualité des entraînements a pu être maintenue à un niveau très élevé. Grâce au soutien de Macolin, il a par exemple été possible d’organiser une partie des tests de performance à Davos.

Nadine Fähndrich s’est enfin établie au sein de l’élite mondiale en signant plusieurs podiums l’hiver dernier. Une médaille aux Mondiaux d’Oberstdorf est donc possible, tant en sprint individuel qu’en sprint par équipes. Hitsch Flury a observé un bel essor au sein de l’équipe féminine, tant à l’échelon des juniors filles qu’au plus haut niveau. Malgré des résultats internationaux exceptionnels, les jeunes talents seront principalement alignés dans leur catégorie d’âge. D’éventuelles participations ponctuelles au plus haut niveau ne sont pas exclues, par exemple lors d’un relais aux Mondiaux. Mais la planification des juniors filles et garçons est orientée sur les Jeux olympiques 2026 à Milan/Cortina d’Ampezzo.

Chez les hommes, Dario Cologna a déjà défini son objectif personnel pour les Mondiaux: une médaille. Deux autres athlètes, Roman Furger et Jonas Baumann, restent sur une excellente saison l’hiver dernier. Dans leur cas, il s’agira de poursuivre le développement dans l’optique de figurer le plus souvent possible dans le top 10. Le podium en relais à l’occasion de la Coupe du monde de Lahti l’hiver dernier permet à l’équipe masculine suisse de rêver de médaille par équipes aux Mondiaux.

Les Championnats suisses à Sedrun peuvent être considérés comme le temps fort au niveau national (16/17.1 et 26–28.3.2021). La situation actuelle pousse également le chef ski de fond à accorder une grande important aux séries de compétitions nationales.


Convocation pour la Coupe du monde à Ruka/Kuusamo (27 - 29. novembre): Nadine Fähndrich, Laurien van der Graaff; Jonas Baumann, Dario Cologna, Jovian Hediger, Beda Klee et Jason Rüesch.

Programme à Ruka/Kuusamo