Swiss-Ski
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross
Sports
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross

Début de la saison au centre de la Suède et événement majeur dans le Tyrol du Sud

Retour
In Östersund, dem WM-Ort von 2019, beginnt am 30. November die neue Weltcup-Saison

Contrairement aux autres disciplines Swiss-Ski, pour le biathlon, l’hiver 2019/20 sera placé sous le signe des Championnats du monde. En février, les athlètes d’élite lutteront pour décrocher des médailles à Antholz. Mais auparavant, six stations accueilleront des courses de CM où les skieurs pourront récolter des points. Le coup d'envoi sera donné le week-end prochain à Östersund.

Markus Segessenmann, Chef Biathlon chez Swiss-Ski, peut se targuer d’une préparation optimale pour la saison à venir des cadres élite, sous la direction de Sandra Flunger (femmes) et Jörn Wollschläger (hommes). Le staff de coaching a été renforcé par le Tyrolien du Sud Andreas Kuppelwieser au poste d’entraîneur assistant. Il encadre les équipes au niveau Coupe IBU conjointement avec Armin Kasslatter.

« Avec Sandra Flunger et Jörn Wollschläger, nous disposons à la tête de notre équipe de coaching d’un duo très complémentaire, misant sur la continuité », affirme Markus Segessenmann. « Les entraîneurs et les athlètes doivent pouvoir collaborer durant un certain temps afin de créer une base de confiance durable. Cette base existe au sein de notre équipe ».

CM à Antholz : « Un très grand événement »

Moment fort de la saison, les Championnats du monde à Antholz (du 12 au 23 février 2020) se tiendront dans une région particulièrement appréciée par les athlètes. « Il s’agit d’un très grand événement pour nous, ce d’autant plus que nous pourrons compter sur un soutien important de la part des supporters suisses en raison de la proximité du Tyrol du Sud avec la Suisse », se réjouit le Chef Biathlon.

Il précise que l’objectif de l’équipe suisse est de compter un représentant helvétique dans le top 10 à l’issue de chaque épreuve des CM. « Malgré une bonne entrée en matière aux derniers Championnats du monde à Östersund, les résultats n’ont pas suivi lors des dernières courses. Cela ne doit pas se reproduire cette fois-ci ».

Plus de concurrence interne

Irene Cadurisch, qui avait dû renoncer sur blessure à la plupart des compétitions l’hiver passé, a retrouvé l’équipe féminine avant le début de la saison. Elisa Gasparin s’était, elle, blessée au pied et au genou gauches mi-avril. Sa préparation se déroule toutefois comme prévu. « Chez les femmes, la concurrence sera certainement plus grande que durant la saison passée », note Markus Segessenmann.

Comme les années précédentes déjà, Benjamin Weger effectuera des entraînements en altitude durant la préparation : âgé de 30 ans, le leader de l’équipe en prévoit deux avec ses coéquipiers Jeremy Finello et Martin Jäger.

La première course pour le podium de Coupe du monde aura lieu le 30 novembre à Östersund : un relais mixte, un relais mixte single et les premières compétitions de sprint sont au programme. Il y a une année, la Suisse avait décroché la 2e place lors de la première course de la saison en relais mixte à Pokljuka.