Swiss-Ski
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross
Sports
Ski alpin
Ski de fond
Snowboard
Combiné nordique
Saut à ski
Biathlon
Moguls
Télémark
Aerials
Freeski
Skicross

Daniel Yule triomphe à Adelboden

Retour
Swiss-Ski (sda)

Exceptionnel Daniel Yule! Le Valaisan a remporté le slalom de Coupe du monde d'Adelboden en devançant Henrik Kristoffersen de 0''23 et Marco Schwarz de 0''28.

"Je n'oublierai jamais cette journée." Daniel Yule a eu de la peine à trouver ses mots et a répété le mot "incroyable" un nombre incalculable de fois. Après avoir remporté le slalom de Madonna mercredi passé, le skieur du Val Ferret a confirmé ses excellentes dispositions en se montrant le plus constant à domicile sur un Chuenisbärgli qui se refusait aux Suisses depuis 2008 et la victoire de Marc Berthod en géant.

Daniel Yule réécrit l'histoire du virage court helvétique en devenant tout simplement le meilleur slalomeur suisse de l'histoire devant Dumeng Giovanoli, Pirmin Zurbriggen et Didier Plaschy. Il compte désormais trois succès en Coupe du monde alors que les trois hommes n'en ont que deux.

Mais le Valaisan s'est fait peur sur le second tracé et commettant notamment une erreur sur le plat qui a bien failli hypothéquer ses chances de victoire. "Quand j'ai fait cette faute au milieu du plat, je me suis dit que cela allait coûter cher et finalement j'ai vu du vert, a raconté Yule au micro de la RTS. Au niveau mental, la victoire de Madonna m'a beaucoup servi. J'étais dans la même situation en m'élançant en dernier pour la deuxième manche et j'avais confiance, ce qui fait que j'ai attaqué à fond."

Les Suisses ont réussi en outre un joli résultat d'ensemble. Ramon Zenhäusern termine au 4e rang. 5e de la première manche Loïc Meillard a rétrogradé au 9e rang. Marc Rochat finit 16e et Reto Schmidiger 23e.

Les Helvètes auraient toutefois pu faire un carton compte tenu des positions après la manche initiale. Yule était en tête devant Clément Noël, éliminé en seconde manche, Ramon Zenhäusern, Tanguy Nef - lui aussi éliminé lors du second run - et Loïc Meillard.