Crans-Montana se transforme en terrain de jeu : entraînement sur neige, trampoline et skateboard au programme pour les spécialistes suisses de snowboard

Retour
L’hiver prochain déjà en tête : le glacier de la Plaine-Morte offre aux équipes une configuration idéale pour les préparatifs en vue de la prochaine saison. | Photos : Broken Edge Visuals/Crans-Montana Resort

Enfin. Après des semaines d’exercices hors neige, les athlètes ont pu recommencer à véritablement s’entraîner. À la mi-mai, les équipes de snowboard et de freestyle suisses se sont rendues en Valais, plus précisément à Crans-Montana. Pour les athlètes, c’était le premier entraînement sur et hors neige depuis le confinement.

Tout s’est soudainement arrêté. À partir de la mi-mars, quasi d’une seconde à l’autre, tout l’univers du sport suisse s’est subitement mis en pause. Manifestations annulées, pistes de ski désertes, plus de fans triomphant dans les tribunes – et il a même fallu renoncer à la fameuse saucisse grillée.

Deux mois plus tard, les premières mesures d’allégement ont été mises en œuvre pour sortir de la crise du coronavirus. Le sport suisse respire à nouveau. Les sportifs amateurs ont retrouvé leurs terrains de sport et les athlètes de haut niveau ont pu faire quelques modestes pas vers la normalité.

À partir du 11 mai, les entraînements pouvaient reprendre, dans le respect d’un concept de protection correspondant dûment validé – et déjà, la première invitation à un entraînement officiel parvenait aux spécialistes de snowboard et de freestyle.

En collaboration avec les remontées mécaniques de Crans-Montana, l’équipe d’entraîneurs de Swiss-Ski a pu organiser un camp d’entraînement de plusieurs semaines dans la station de ski valaisanne. Non seulement les professionnels du snowboard, comme Jan Scherrer, Jonas Bösiger, Iouri Podladtchikov, Pat Burgener ou Nicolas Huber, mais aussi les membres de l’équipe suisse de freeski couronnée de succès, dont Mathilde Gremaud, Giulia Tanno, Colin Willi ou Kim Gubser – tous ont répondu favorablement à l’invitation à pratiquer leur activité favorite sur neige.

Configuration parfaite pour l’entraînement sur le glacier

Le glacier de la Plaine-Morte s’est transformé en fabuleux snowpark. Les spécialistes de freestyle n’ont pas été les seuls à être comblés, une piste d’entraînement de skicross, de snowbaordcross et de snowboard alpin étaient également à disposition pour, par exemple, tester du matériel.

« Nous avons rencontré à Crans-Montana des excellentes conditions et une infrastructure optimale, dont les athlètes ont pu profiter pendant plusieurs jours. Bien entendu, nous avons veillé à ce que les dispositions de protection en relation avec le coronavirus soient respectées », explique Sacha Giger, Directeur Ski Freestyle / Snowboard et télémark.

Un rapide coup d’œil sur les canaux de médias sociaux des athlètes prouve sans équivoque à quel point la joie de renouer avec le bonheur de s’envoler sur la neige était grande. Le spécialiste de freeski, Kim Gubser, en a livré un bel exemple :

Crans-Montana – un grand terrain de jeu pour les fans de sport

Tandis que le glacier culminant à près de 3000 mètres constitue un terrain de jeu idéal pour la pratique des sports de neige, l’offre sportive 2000 mètres plus bas, à Crans-Montana, est particulièrement étendue : VTT, golf, tennis, gymnastique, acrobatique, skate. Idéale donc pour les athlètes de Swiss-Ski.

L’installation d’entraînement « Alaïa Chalet » inaugurée à Lens en 2019, à un jet de pierre de Crans-Montana, a accueilli les équipes pour des unités d’entraînement acrobatique et physique. Au programme : des sauts, du skate et des étirements. Qu’y a-t-il de mieux par une belle journée de printemps que de faire chauffer les roues d’un skateboard ? C’est sans doute aussi ce que s’est dit le snowboardeur David Hablützel :

Les entraînements de skateboard et de trampoline sont un point fixe au programme d’entraînement des snowboardeurs. Le skateboard favorise la balance, la poussée et l’équilibre. Le travail sur le trampoline permet d’exercer de nouvelles figures.

« Nous tirons un bilan positif de ces semaines d’entraînement. Nous avons même eu pour la première fois la possibilité de nous entraîner de mi-mai à fin mai », déclare Sacha Giger avant d’ajouter : « les journées plus longues et les températures plus clémentes offrent des conditions idéales. Les Américains et les Canadiens s’entraînent toute l’année dans de telles conditions et en profitent largement. Nous tenons à remercier en particulier les remontées mécaniques de Crans-Montana, qui ont fourni un effort important pour mettre en place toute cette configuration. Une dameuse a même été spécialement acheminée depuis Leysin afin de pouvoir construire l’installation de landing bag. »

À noter que le public a aussi la possibilité de pratiquer le ski ou le snowboard. Le snowpark et d’autres attractions au sommet de la Plaine-Morte sont encore ouverts jusqu’au 14 juin. Mais attention, le nombre de places est limité. La réservation en ligne est possible sur www.mycma.shop.

Liens

Snowboard Freestyle Team sur Instagram: 

Cliquez ici

Swiss Freeski Team sur Instagram: 

Cliquez ici