Ski de fond : de meilleures infrastructures pour l’hiver olympique
Communiqué de presse

Ski de fond : de meilleures infrastructures pour l’hiver olympique

L’équipe de ski de fond a passé un été calme avec des entraînements de bonne qualité. Les nouvelles infrastructures d’entraînement du centre national de performance à Davos ont été activement exploitées pour préparer l’hiver olympique.

Renforcement du CNP Davos comme base d’entraînement

Le centre national de performance pour le ski de fond inauguré à Davos en 2003 a connu l’an dernier une modernisation de ses structures d’entraînement. Il est désormais équipé de deux tapis roulants pour le ski à roulettes, d’une salle de musculation, d’une salle de récupération et d’une salle de détente avec cuisine, vestiaires, douches et toilettes. On y trouve également une salle réservée au fartage et au matériel, ainsi que des bureaux pour les entraîneurs.

« Les séances sur le tapis roulant complètent très efficacement l’entraînement traditionnel. Les unités difficiles en particulier peuvent être programmées et réalisées individuellement, et ce sous la surveillance permanente des entraîneurs, qui peuvent alors faire des commentaires en direct. Dans la salle de musculation, on peut aussi travailler de façon ciblée sur les points faibles des athlètes avant ou après les unités d’entraînement », déclare avec conviction Hippolyt Kempf, chef Ski de fond.

Le CNP est épaulé par des partenaires locaux compétents tels que le Gymnase sportif de Davos, l’hôpital de Davos, la commune de Davos, Destination Davos, le Davos Nordic ou la Fondation Davos Leistungssport.

Peter von Allmen complète l’équipe d’entraîneurs de Coupe du monde

Au printemps, le chef entraîneur Bärti Mannhart a quitté ses fonctions pour des raisons de santé et le manager de l’équipe Christian Flury a repris la direction du centre national de performance pour le ski de fond à Davos, qui a été récemment agrandi.

L’équipe d’entraîneurs de Swiss-Ski au niveau Coupe du monde a également été renforcée par l’arrivée de Peter von Allmen, 39 ans. Le Bernois de l’Oberland a principalement pour tâche d’encadrer le groupe d’entraînement dames, tout en assumant des fonctions de direction et d’organisation au sein de l’équipe d’entraîneurs.

Peter von Allmen a fait partie d’un cadre de Swiss-Ski entre 2002 et 2010. Il apporte son expérience issue de sa participation à plus de 70 courses de Coupe du monde, à deux éditions des Championnats du monde et aux Jeux Olympiques de Vancouver. Après son retrait de la compétition, le sportif a travaillé comme ferblantier et a passé un diplôme d’école de commerce dans le but de reprendre une entreprise dans cette branche. Parallèlement à cela, il a accumulé de premières expériences en tant qu’entraîneur assistant au sein de l’équipe de biathlon de Swiss-Ski. Au lieu de reprendre une entreprise comme il l’avait prévu, Peter von Allmen a finalement décidé de revenir aux sports de neige, effectuant avec succès la formation d’entraîneur de sport de performance avec brevet fédéral. En 2013, il a commencé à travailler pour Ski Valais en tant qu’entraîneur de ski nordique au centre de performance de Brigue.

Dans l’équipe des techniciens, l’engagement de Vit Zahula a permis de renforcer un domaine qui prend de plus en plus d’importance. Ce Tchèque de 26 ans a occupé différents postes dans le domaine du matériel au sein de la Fédération de ski tchèque depuis 2011.

Des outsiders et deux titres à défendre

Tandis que les athlètes de l’élite planifient leur saison en fonction des Jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud, les athlètes de la relève se concentrent sur les Championnats du monde juniors et M23. Le but est de remplir les critères de sélection pour chacune des compétitions de ski de fond inscrites au programme à PyeongChang et de se battre comme outsider à chaque course pour tenter de décrocher des médailles. Suite aux deux médailles d’or de Dario Cologna à Sotchi, la Suisse a l’immense défi de défendre deux titres olympiques. « Je suis très impatient de voir notre relais masculin à l’œuvre. À Lahti, nous avons vu notre potentiel », se réjouit d’ores et déjà Hippolyt Kempf.

Lors des Championnats du monde juniors et M23, une médaillée de la saison dernière sera au départ : Nadine Fähndrich profitera de la compétition organisée dans la vallée de Conches pour se préparer pour les Jeux Olympiques. Elle compte parmi les grandes favorites en sprint.

En dehors de quelques petites lésions et de pauses dans l’entraînement à la suite de maladies, l’équipe suisse a globalement été épargnée par les blessures. Actuellement, seul Ueli Schnider est confronté à de sérieux problèmes de santé. Le sprinteur a été victime d’une déchirure de la fibre musculaire à la cuisse lors d’un entraînement de ski à roulettes il y a deux semaines, ce qui l’oblige à marquer une pause de six à huit semaines.

Gianluca Cologna a quant à lui repris l’entraînement. Victime d’une déchirure du ménisque au genou gauche pendant l’été, le fondeur de 27 ans avait dû être opéré.

 
Sponsor Principal
Sponsors

Suis nos équipes! Connecte-toi ici:

fb
tw
yt
ig
Maison du Ski, Worbstrasse 52, Case postale 252, CH-3074 Muri/Berne
Téléphone: +41 (0)31 950 61 11,
E-mail: info@swiss-ski.ch
Je voudrais me désabonner de liste de diffusion